Communiqué

COMMUNIQUÉ
Lundi 11 février 2019


Le MJLF et l'ULIF Copernic s'indignent de ce « Juden » qui est un choix délibéré du pire de l'antisémitisme, nostalgique du IIIeme Reich, et de l'outrage à la mémoire de Simone Veil et Ilan Halimi, z''l.

Il appartient à tous les leaders politiques, syndicaux, médiatiques, associatifs, de dire d'une voix claire et sans aucune excuse possible leur rejet total de tels actes. Comme il est insupportable de constater les attaques anti-parlementaires, et celles visant les journalistes.

La parole antisémite et toutes les paroles de haine se sont libérées et se propagent sur les réseaux sociaux. On ne peut tolérer qu'elles s'expriment ni dans les réseaux sociaux, ni dans la rue : la tolérance zéro s'impose avec toute la rigueur que cela implique.

Lorsque les juifs, les forces de l'ordre, les parlementaires, les journalistes sont visés alors, c'est que notre pays doit se ressaisir et affirmer sur un ton d'autorité les valeurs républicaines et leur stricte application.

Notre mouvement se veut ouvert sur la cité, sur l'appartenance à la République, sur la responsabilité de chacun d'entre nous. Cette responsabilité est aujourd'hui de demander à tous nos concitoyens de dire non. Pour qu'ils puissent continuer à vivre libres demain.

Non à cet antisémitisme qui est une balafre sur le visage de Marianne.