Drasha Vayéra (27.10.18 - VP)

Vayéra - Pourquoi est-ce Abimélec qui est puni ?


Bonjour à tous,


Je vais moi aussi vous parler du bien et du mal, mais pas tout à fait de la même manière, et en partant d'un point de départ différent.


Revenons déjà sur la suite de la parasha :
Après l'épisode de Sodome et Gomorrhe, Abraham partit vivre sur les terres des Philistins à Gherar, dont Abimélec est le roi.
Afin de protéger sa vie, il présente Sara comme sa sœur mais Sara sera enlevée par Abimélec. Celui-ci, menacé d'être puni par l'Éternel, rendra Sara à Abraham et leur proposera de s'établir à leur convenance sur son territoire. Plus tard, Abraham et Abimélec se réconcilient et s'offriront du bétail pour sceller leur entente.
La parasha se poursuit avec la naissance d'Isaac, le renvoi d'Agar et d'Ismaël, la promesse par l'Eternel de beaux et grands avenirs pour les deux fils d'Abraham, et enfin l'épisode de la ligature d'Isaac.
Je passe rapidement, car ce n'est pas le sujet dont j'ai choisi de vous parler aujourd'hui.


En lisant ce texte, je me suis demandé pourquoi c'est Abimélec qui est menacé de punition par l'Éternel puisque ce sont Abraham et Sara qui se sont faits passés pour frère et sœur alors qu'ils sont mari et femme…
Est-ce que ce ne serait pas plutôt eux qui seraient en tort ?


En cachant le lien véritable qui l'attache à Sarah et en la faisant passer pour sa sœur, Abraham pousse Abimélec à commettre une faute et à lui voler sa femme la présentant comme étant "libre".


Peut-on vraiment considérer qu'Abraham pratique ici la vertu et la justice que l'Eternel attend de lui ?
Comment peut-il, ici, agir ainsi et transformer l'innocent en coupable ?


Le comportement d'Abraham est d'autant plus étonnant qu'il s'était conduit d'une manière juste et droite lorsqu'il était intervenu auprès de l'Eternel en faveur de Sodome et Gomorrhe.


Autre point d'étonnement :
Abraham n'est pas du tout puni. Au contraire même. Il acquiert de grandes richesses, qu'il conserve quand Abimélec le renvoie.
Abraham ment, agit mal, mais il est récompensé !


Et ce qui est encore plus étonnant, c'est que cet épisode s'est déjà produit.
En effet, à l'époque où il était en Égypte, Abraham avait déjà caché que Sara était sa femme et l'avait déjà faite passer pour sa sœur.
Et comme ici, Abraham avait acquis de grandes richesses, qu'il avait conservées quand Pharaon lui avait demandé de partir.


Comment comprendre cela ? Pourquoi la Torah répète-t-elle deux fois la même histoire ? Pourquoi Abraham est-il récompensé alors qu'il ment ?
L'objectif est-il de nous montrer qu'il peut être justifié et juste de mentir si c'est par omission ? Car Abraham ne ment pas vraiment, puisque Sara est bien sa sœur (sa demi-sœur du moins). Il ment par omission, et laisse ainsi place à un malentendu.


Mais a-t-il réellement mal agi ?
Sans doute pas, sinon Abraham n'aurait pas été à chaque fois récompensé.


En fait, Abraham agit ainsi parce qu'il a peur.
Il pense qu'Amibélec et Pharaon avant lui, le tueront pour prendre sa femme.


En n'avouant pas que Sara est sa femme, il assure leur protection à tous les deux. En ce sens, il a raison de mentir, puisque c'est ce qui lui sauve la vie.


Mais revenons à Abimélec.
Nous n'avons toujours pas élucidé la raison pour laquelle c'est lui qui est puni.
Peut-être que Dieu veut le "tester" et voir comment il réagira en comprenant qu'Abraham lui a menti.


D'après le commentateur Elie Munk, Abimélec sait que la vie d'un homme est en danger si on veut lui prendre sa femme, alors qu'il ne risquera rien si cette femme est sa sœur.
Sachant cela, il ne peut pas en vouloir à Abraham d'avoir voulu sauver sa vie.


D'après d'autres commentateurs, c'est bien Abimélec qui a tort, et non Abraham, car Abimélec considère que toute femme peut être l'objet de son désir. C'est pour cette raison qu'il aurait été puni et non pas uniquement parce qu'il a pris Sara.
Cet épisode devrait faire réfléchir Abimélec, et lui permettre peut-être de faire évoluer les coutumes de son pays.


Je pense que c'est parce qu'Abimélec reconnaît son erreur qu'il ne se retourne pas contre Abraham.


Après avoir étudié ce passage de la Thora, je me suis demandé s'il m'arrivait de mentir et si ces mensonges étaient justifiés ou pas et si j'avais raison ou pas de mentir?


La réponse est simple : bien évidemment, il m'arrive de mentir.
Mais dans quelles circonstances ?
- parfois parce que je ne souhaite pas que l'on connaisse mes petits secrets,
- parfois parce que j'ai fait quelque chose de mal et que je ne souhaite pas qu'on le sache
- et parfois parce que je ne veux pas faire de la peine à des personnes que j'aime par exemple à Maman ou à ma sœur.

J'ai compris que dans les deux premiers cas, j'avais tort et que je méritais une punition pour avoir menti, pour avoir caché la vérité mais que dans la troisième situation, je ne devais pas être puni car ma volonté, mon souhait le plus cher était de ne pas blesser les personnes que j'aime et de les préserver. Le mensonge est réel mais a un rôle protecteur .J'ai alors l'impression de faire une bonne action.
Dans cette situation le mensonge doit être admis et devrait être compris par les adultes. Tout comme Abraham, il serait donc logique que je ne sois pas puni mais récompensé pour avoir souhaité protéger les personnes qui me sont proches et que j'aime.



Shabbath shalom